VENTILATION

La Ventilation en en Suisse romande

Espace ventilé,assainissez l’air de votre bâtiment

Climatisation.ch spécialiste de la ventilation générale.

Elle s’applique à la mise en valeur des compétences de ses collaborateurs en s’investissant dans différents projets, des plus simples comme la ventilation d’un logement privé aux gros projets de ventilation industrielle. La ventilation est devenue un métier à part entière au sein de Climatisation.ch  qui s’engage dans un processus de développement de son savoir-faire sur de nombreux chantiers.

La ventilation partout et pour tous

ventil02a-application

La ventilation est utile dans de nombreux endroits. Dans une habitation privée, dans une industrie, un établissement médical ou encore dans des bureaux. Son rôle est multiple. Apport d’air frais et sain, réduction des impuretés dans l’air ou encore suppression des odeurs.

Les différentes rubriques de notre site, ci-dessous, présentent les différents options à choisir selon l’application de votre installation.

Les fonctions de la ventilation, site Suisse Romande

La ventilation désigne le système mécanique d’un bâtiment qui fournit l’air extérieur « frais » et évacue l’air intérieur « vicié ». Dans un lieu de travail, la ventilation sert à contrôler l’exposition aux impuretés, aussi appelées contaminants, en suspension dans l’air.

Le système de ventilation choisi est couramment utilisé pour extraire les contaminants tels que les émanations, les poussières et les vapeurs dans le but d’obtenir un milieu de travail sain et sécuritaire. La ventilation peut être assurée par des moyens naturels, par l’ouverture d’une fenêtre par exemple, ou par des moyens mécaniques, tels que des ventilateurs ou des machines soufflantes.

Les systèmes industriels sont conçus pour déplacer une quantité d’air spécifique à une vitesse précise, ce qui garantit l’extraction (le soufflage) des contaminants indésirables. Bien que tous les systèmes de ventilation respectent les mêmes principes fondamentaux, chacun de ces systèmes est conçu spécifiquement pour le type de travail et le taux de rejet de contaminants caractérisant le lieu de travail desservi.

Le système de ventilation remplit essentiellement quatre grandes fonctions :

  1. Assurer une alimentation continue d’air extérieur frais.
  2. Maintenir une température et un taux d’humidité confortables.
  3. Réduire les risques d’incendie et d’explosion.
  4. Réduire ou diluer les contaminants en suspension dans l’air.

L’installation d’un système de ventilation est considérée comme une « mesure d’ingénierie » ou un mécanisme technique permettant d’enlever ou de maîtriser les contaminants libérés dans les milieux de travail intérieurs. Elle constitue l’une des méthodes privilégiées pour limiter ou maîtriser l’exposition des employés aux contaminants présents dans l’air. Les autres façons de limiter les contaminants comprennent les mesures ci-après :

  • Éliminer l’emploi de matières ou de produits chimiques dangereux.
  • Les remplacer par des matières ou des produits chimiques moins toxiques.
  • Remplacer le procédé en cause par un autre moins nocif.
  • Modifier les méthodes de travail utilisées.

Quels sont les éléments d’un système de ventilation industriel?

Ces systèmes comportent de nombreux éléments, notamment ceux-ci :

  • un composant assurant « l’alimentation en air », une hotte ou une enceinte par exemple
  • des conduits pour transporter l’air d’un endroit à un autre
  • des filtres ou des dépoussiéreurs
  • un ou plusieurs ventilateurs pour acheminer l’air extérieur dans le lieu de travail et en extraire l’air intérieur contaminé ou « vicié »

Ventilation avec aspiration à la source Jura

La ventilation par aspiration à la source est utilisée pour limiter la quantité de contaminants dans l’air en les capturant directement ou à proximité à la source. En opposition à la ventilation en apport d’air neuf qui entraîne la diffusion de contaminants.

La ventilation par aspiration à la source est généralement beaucoup plus efficace pour maîtriser les contaminants très toxiques présents dans l’air avant qu’ils n’atteignent la zone respiratoire des travailleurs. Ce type de système constitue le plus souvent la méthode privilégiée en présence des conditions suivantes :

  • les contaminants en suspension dans l’air posent un risque sérieux pour la santé
  • d’importantes quantités de poussières et de fumées sont générées
  • les coûts accrus du chauffage de l’air admis dans le système de ventilation par temps froid sont préoccupants
  • les sources de contaminants sont peu nombreuses
  • les sources de contaminants se trouvent à proximité de la zone respiratoire des travailleurs

De façon concrète, le mode de fonctionnement d’un système de ventilation par aspiration à la source rappelle celui d’un aspirateur domestique : on installe le tuyau d’aspiration aussi près que possible de l’endroit précis où sont produites les poussières.

Quels sont les éléments d’un système de ventilation par aspiration à la source ?

Un système de ventilation par aspiration à la source comprend six éléments principaux montrés à la figure 6, à savoir :

  • une « hotte » ou une baie permettant de capter les contaminants à la source
  • des conduits qui acheminent les produits chimiques en suspension dans l’air à l’endroit voulu dans le système.
  • un filtre à air ou un épurateur d’air qui extraie les contaminants de l’air en circulation dans le système (élément facultatif).
  • des ventilateurs qui assurent la circulation de l’air dans le système et qui évacuent l’air extrait des zones de travail à l’extérieur.
  • une colonne d’extraction par laquelle l’air contaminé est évacué.
  • une alimentation en air neuf d’appoint qui permet de remplacer l’air extrait.

Les avantages :

  • Aspire les contaminants à la source et les extraient du lieu de travail.
  • Constitue le seul système adapté aux produits chimiques très toxiques en suspension dans l’air.
  • Peut extraire divers types de contaminants, dont les poussières et les fumées contenant des particules métalliques.
  • Exige de moins grand volumes d’air d’appoint, puisqu’elle évacue moins d’air.
  • Coût énergétique moins élevé, étant donné les moindres volumes d’air d’appoint à chauffer ou à refroidir.

Ventilation avec apport dair neuf

Ce système réduit la concentration de contaminant en mélangeant l’air contaminé avec de l’air neuf non vicié. La ventilation avec apport d’air neuf fournit et extraie de grandes quantités d’air en direction et en provenance d’une partie d’un bâtiment.

Un tel système fait habituellement appel à d’imposants ventilateurs d’extraction montés dans les murs ou dans le plafond d’une pièce ou d’un bâtiment.

Un système de ventilation avec apport d’air neuf limite les contaminants produits dans un lieu de travail en ventilant la totalité de la pièce ou des locaux. Un tel système répartit jusqu’à un certain point les contaminants dans l’ensemble des lieux de travail de sorte que même les personnes éloignées de la source de contaminants peuvent être affectées.

L’efficacité de la ventilation avec apport d’air neuf peut être accrue si le ventilateur d’extraction est installé à proximité des travailleurs exposés et que l’admission d’air neuf d’appoint est située en amont de ces travailleurs, afin que l’air contaminé soit aspiré hors de la zone respiratoire des travailleurs. Voir à la figure 1 les schémas d’un bon et d’un mauvais aménagement du système de ventilation avec apport d’air neuf.

Lorsque sa fonction consiste à limiter ou à maîtriser les contaminants chimiques présents dans l’air, la ventilation avec apport d’air neuf doit uniquement être utilisée dans les situations suivantes :

  • La quantité de contaminants générés demeure faible.
  • La toxicité de ces contaminants est relativement modérée.
  • Les employés ne travaillent pas à proximité immédiate de la source de ces contaminants.

Il est par conséquent inhabituel de recommander un système de ventilation avec apport d’air neuf pour maîtriser ou limiter la concentration de produits chimiques dans l’air, sauf dans le cas de solvants dont les concentrations admissibles sont supérieures à 100 particules par million.

Les avantages :

  • Coût du matériel et de son installation habituellement moins élevé.
  • Entretien moins important.
  • Maîtrise efficace de quantités restreintes de produits chimique de faibles toxicités.
  • Maîtrise efficace des gaz et des vapeurs inflammables ou combustible.
  • Meilleur système de ventilation pour les sources de contaminants mobiles ou dispersées.

Contactez-nous pour un devis gratuit Par téléphone 0800 25 46 28 (0800 CLIMAT)