Sélectionner une page

Climatisation.ch, une marque de Swiss-Calorie SA

Ventilation VMC double-flux Jura

Une VMC double flux est une ventilation permettant d’insuffler de l’air frais dans les pièces sèches. Sa bonne maintenance est importante.

Préserver la durée de vie de ses installations de ventilation VMC double-flux

L’entreprise Climatisation.ch est reconnue comme partenaire technique des plus grandes marques de ventilation double-flux. À ce titre, elle en assure le service après-vente pour l’entretien et la réparation.


Principes

La ventilation « double flux » (système D, pour la norme NBN D50-001) consiste à organiser :

  • la pulsion mécanique d’air neuf, filtré, dans les locaux,
  • l’extraction mécanique d’air vicié des locaux.

On peut pulser l’air neuf dans les locaux dits « propres » (bureaux, séjour, …) et extraire l’air dans les locaux « humides » ou « viciés » (sanitaires, cuisines).

En générale, la ventilation double flux est centralisée ce qui permet de n’avoir qu’un seul groupe de pulsion/extraction pour le bâtiment ou partie de bâtiment. Toutefois, chaque local peut aussi disposer d’une pulsion et d’une extraction propres, on parle alors de ventilation double flux décentralisée. Des systèmes existent même depuis peu qui permettent de pulser et d’extraire l’air au niveau d’une pièce grâce à un seul appareil à insérer au niveau du châssis ou dans le mur.

Les locaux produisant des odeurs ou ayant des exigences sanitaires sont généralement maintenus en dépression de telle sorte que l’air vicié ne s’en échappe pas !

La pulsion se distribue via un réseau de conduites verticales et horizontales dans les faux plafonds. Les conduits verticaux d’évacuation d’air sont semblables aux conduits des systèmes « simple flux » et peuvent être disposés parallèlement aux conduits verticaux d’amenée d’air.

Les bouches d’amenée d’air sont de type murale (par exemple, dans les retombés des faux plafonds), ou de type plafonnier s’il existe des faux plafonds dans le local. Chaque bouche, avec généralement un plénum de détente, est raccordée au circuit de soufflage par un conduit en tête duquel est installé un registre de réglage des débits.

 

Grille murale et diffuseur plafonnier.

Plusieurs compléments peuvent apparaître :

  • une récupération de chaleur par échange entre l’air extrait et l’air neuf
  • un traitement en température et en humidité, pour assurer un confort optimal
  • un recyclage partiel de l’air, dans le cas où l’air de ventilation assure également le chauffage des locaux, le refroidissement, …

Mais on entre alors dans des techniques propres au conditionnement d’air, dont la ventilation n’est qu’un des objectifs …