Sélectionner une page

Climatisation.ch, une marque de Swiss-Calorie SA

Les fonctions de la ventilation, site Suisse Romande

La ventilation désigne le système mécanique d’un bâtiment qui fournit l’air extérieur « frais » et évacue l’air intérieur « vicié ». Dans un lieu de travail, la ventilation sert à contrôler l’exposition aux impuretés, aussi appelées contaminants, en suspension dans l’air.

Le système de ventilation choisi est couramment utilisé pour extraire les contaminants tels que les émanations, les poussières et les vapeurs dans le but d’obtenir un milieu de travail sain et sécuritaire. La ventilation peut être assurée par des moyens naturels, par l’ouverture d’une fenêtre par exemple, ou par des moyens mécaniques, tels que des ventilateurs ou des machines soufflantes.

Les systèmes industriels sont conçus pour déplacer une quantité d’air spécifique à une vitesse précise, ce qui garantit l’extraction (le soufflage) des contaminants indésirables. Bien que tous les systèmes de ventilation respectent les mêmes principes fondamentaux, chacun de ces systèmes est conçu spécifiquement pour le type de travail et le taux de rejet de contaminants caractérisant le lieu de travail desservi.

Le système de ventilation remplit essentiellement quatre grandes fonctions :

  1. Assurer une alimentation continue d’air extérieur frais.
  2. Maintenir une température et un taux d’humidité confortables.
  3. Réduire les risques d’incendie et d’explosion.
  4. Réduire ou diluer les contaminants en suspension dans l’air.

L’installation d’un système de ventilation est considérée comme une « mesure d’ingénierie » ou un mécanisme technique permettant d’enlever ou de maîtriser les contaminants libérés dans les milieux de travail intérieurs. Elle constitue l’une des méthodes privilégiées pour limiter ou maîtriser l’exposition des employés aux contaminants présents dans l’air. Les autres façons de limiter les contaminants comprennent les mesures ci-après :

  • Éliminer l’emploi de matières ou de produits chimiques dangereux.
  • Les remplacer par des matières ou des produits chimiques moins toxiques.
  • Remplacer le procédé en cause par un autre moins nocif.
  • Modifier les méthodes de travail utilisées.

Quels sont les éléments d’un système de ventilation industriel?

Ces systèmes comportent de nombreux éléments, notamment ceux-ci :

  • un composant assurant « l’alimentation en air », une hotte ou une enceinte par exemple
  • des conduits pour transporter l’air d’un endroit à un autre
  • des filtres ou des dépoussiéreurs
  • un ou plusieurs ventilateurs pour acheminer l’air extérieur dans le lieu de travail et en extraire l’air intérieur contaminé ou « vicié »