rss A+ A- print

Climatiser un bureau, un commerce

Approche technique

Confort et efficacié

bureau_daikin.gif

source Daikin

Pour la plupart des gens, la plage de températures de confort se situe entre 20 et 27 °C, pour une plage d'humidité comprise entre 35 et 60 %.
En dehors de ces plages de température et d'humidité, ils éprouvent une sensation d'inconfort.

Notre température corporelle est constante à environ 37°C. Lorsque la température ambiante augmente, le corps réagit naturellement pour garder cette température corporelle constante ; Il s'ensuit , outre l'inconfort, une sudation, une accélération de l'activité respiratoire et cardiaque, voire, si la température continue d'être élevée, un risque pour la santé. Au-delà d'une température ambiante de 30°, il peut y avoir altération des performances mentales.

Etre dans un milieu ambiant confortable en température a un impact sur la qualité de travail du personnel, mais également des clients et visiteurs qui viennent sur nos lieux de travail.

Etre au bureau à la bonne température a une incidence sur la productivité du travail.

Imaginons une salle de réunion de 20 personnes mal protégée de l'ensoleillement direct avec une température intérieure de 35°C. Quelle en serait la productivité ? surtout si l'humidité intérieure est importante ?

De même, pour un commerce, une ambiance confortable avec une bonne température, sans courant d'air , sans gêne acoustique .,   mettra en condition commerciale les prospects et clients devant les produits à acheter.

En résumé :

  • Lorsque la température est supérieure à 27°, les sensations d'inconfort apparaissent. De même si l'on s'écarte d'une plage d'humidité comprise entre 35 et 60 %.
  • Les conséquences vont de l'irritabilité de la personne jusqu'à la perte d'efficacité au travail.

Pour un commerce, une surchauffe de la zone fera fuir la clientèle qui cherchera une sensation de frais dans la zone de confort comprise entre 20 et 27°C.

Signalons que même 27°C est largement appréciable à l'intérieur d'un bureau si vous avez un +35°C à l'extérieur.

Le confort n'est pas que température

dessin.gif

Il dépend de plusieurs influences majeures :

Le facteur humain, c'est à dire nous, les employés, les clients, ..
Nous consommons de l'énergie qui se transforme en chaleur sèche et en humidité. Plus notre activité est dense et plus cette quantité d'énergie est importante. A titre d'exemple un travailleur sur son bureau dégage environ 110 Watts, alors qu'un sportif dans une salle de sport peut dégager jusqu'à 350 Watts !

Notre Lieu de travail avec ses apports externes et ses apports internes
Les apports externes : l 'isolement thermique est important, mais l'ensoleillement direct est encore plus prépondérant. Autant des apports solaires sont utiles en hiver et provoque des économies de chauffage, autant en été, une sensation de « serre » peut être perçue avec des surfaces vitrées trop dente et trop exposées sud ! Les immeubles de bureaux en sont un exemple. Même si cela est un contre-exemple sur le plan de la performance énergétique.

Les apports internes : les commerces sont parfois lourdement équipés d'un éclairement important (jusqu'à + de 200 W/m2 pour mettre en valeur la marchandise par exemple dans le cas de vitrines de bijouterie). Quant aux bureaux, les appareils tels que micro-ordinateurs, serveurs, onduleurs ., sont des sources internes de chaleur qui s'additionnent !

La température de l'air : elle est relative à l'écart de température avec l'extérieur, par exemple par +32°C extérieur, le confort est encore bien ressenti si la température de l'habitat est à 26°C. Un autre facteur concerne l'homogénéité de la température dans la pièce. Un bon système de climatisation assurera un brassage d'air suffisant pour bien brasser tout l'air de la dite pièce !

La vitesse de l'air : la sensation de courant d'air  commence à se ressentir au-delà de 0,25 m/s. Attention néanmoins à la température de soufflage qui vient interférer et provoquer des perceptions différentes. Un soufflage d'air chaud même à 25° paraîtra froid si le jet d'air est reçu par la personne !

L'humidité de l'air : un air sec et chaud est beaucoup mieux accepté qu'un air très humide et chaud, même si la température est plus fraîche dans le second cas. En revanche, un air trop sec peut provoquer des irritations respiratoires ainsi que de l'électricité statique !

La régulation : la stabilité de la température de l'air ambiant dans un volume donné est un facteur important de confort. Ainsi en espace ouvert, le système de régulation devra permettre d'obtenir une homogénéisation par un asservissement des divers matériels. Une régulation fine contrôlera le niveau de température ambiant dans une fourchette de 1°C, alors qu'une régulation de moindre qualité provoquera des « trains » de chaud et de froid !

En résumé :

  • La notion de confort dans un bureau ou un commerce dépend des dégagements internes liés à l'activité professionnelle et de l'enveloppe protectrice du bâtiment. Le soleil rentre-t-il comme une passoire ?
  • Le confort dépend également du système de climatisation, sa qualité depuis la conception jusqu'à la réalisation.
  • La climatisation pour un bureau ou un commerce étant très différente d'une activité à l'autre, cela nécessite une étude et une mise en ouvre par un professionnel qualifié. 

Mono ou multi-split, ou système VRV, DRV,...

On appelle SPLIT-SYSTEM un système « en deux » qui possède un caisson, souvent mural, à l'intérieur et un caisson extérieur, appelé condenseur, qui sert à évacuer les calories vers l'extérieur.

Signalons d'ores et déjà que la climatisation dite "réversible" fonctionne avec un cycle frigorifique inversé. C'est-à-dire que l'évacuation des calories s'effectue à l'intérieur de la pièce, alors que le froid est produit dehors, à l'extérieur. Avec un rendement très économique, ce système mixte "climatisation été" et "chauffage hiver" permet une utilisation continue du climatiseur en été comme en hiver.

Le mono-split est composé d'1 unité extérieure + 1 unité intérieure (murale, plafonnière, cassette, .)

Le multi-split est composé d'1 unité extérieure + jusqu'à 5 unités intérieures (murale, plafonnière, cassette, .). Il est utilisé lorsqu'on veut climatiser plusieurs pièces, plusieurs bureaux.

Les systèmes VRV, DRV, .jusqu'à 40 unités et plus
Jusqu'à 40 unités intérieures peuvent être commandées à partir d'une seule unité extérieure à récupération d'énergie.

Exemple de VRV i à récupération d'énergie pour une utilisation simultanée en rafraîchissement et en chauffage à partir d'un seul système.

daikin.gif

source Daikin

Exemple d'unité extérieure VRV III avec une unité type gainable
Ce système VRV II peut alimenter jusqu'à 64 unités intérieures.

vrv.gif vrv2.gif

source Daikin

Vos questions

J'ai un commerce de type bar avec un besoin de 12 kW. Puis-je installer qu'un monosplit ?
Oui, certain monosplit vont jusqu'à 12 kW et plus. Avec une cassette 4 voies par exemple comme unité intérieure. Assurez-vous néanmoins que le volume de votre commerce est bien brassé, sinon il faudra installer un bi-split avec 2 unités intérieures pour mieux répartir brassage et température.

Comment choisir une climatisation bien classée sur le plan énergétique ?
Choisissez des appareils avec une étiquette énergie « A » ou « B » ; Cela vous garanti une faible consommation énergétique. Cette petite étiquette qui a été rendue obligatoire en 2004 par une directive européenne concerne tous les climatiseurs, pompes à chaleur, systèmes air-air ou air-eau d'une puissance inférieure ou égale à 12 kW. Elle a l'énorme avantage de vous orienter immédiatement vers les équipements les plus sobres et les plus économiques. 

Une pompe à chaleur fait-elle du bruit ?
Oui, attention surtout aux pompes à chaleur AIR/AIR. Les groupes extérieurs peuvent gêner vos voisins, et les unités intérieures peuvent être également bruyantes. Néanmoins, si vous optez pour du matériel de qualité et de marque, vous obtiendrez un niveau sonore acceptable. Un label EUROVENT marque le matériel ayant subi des tests de niveau sonore, les meilleurs fabricants le possèdent. Exigez-le.

Que signifie le sigle VRV ?
VRV signifie " Volume de Réfrigérant Variable ". Cette dénomination traduit le fait que le système est capable d'adapter sa puissance strictement aux besoins thermiques des locaux traités, à tout moment de la journée et quelle que soit la saison.

Le VRV est-il un système de climatisation suffisamment flexible pour l'immobilier de bureau ?
Pour octroyer une grande flexibilité à un bâtiment de bureaux, il est nécessaire de respecter certains critères : notamment l'implantation uniforme d'unités terminales sur l'ensemble des surfaces traitées afin de permettre tout type de cloisonnement ultérieur, ainsi que la mise en place d'une régulation préservant l'autonomie de chaque unité intérieure. Le VRV se plie parfaitement à ces critères.
Mais il apporte une forme supplémentaire de flexibilité : lorsque la surface à climatiser nécessite d'associer plusieurs groupes extérieurs VRV, il devient alors possible de sélectionner les différents systèmes afin de garantir l'indépendance de certaines zones. On peut ainsi rendre strictement indépendant chaque niveau voire chaque locataire. Cette opportunité, extrêmement intéressante dans l'immobilier locatif offre une flexibilité unique de conception aux prescripteurs et installateurs.

Qu'est-ce que le COP ?
La performance énergétique d'une pompe à chaleur se traduit par le rapport entre la quantité de chaleur produite par celle-ci et l'énergie électrique consommée par le compresseur. Ce rapport est le coefficient de performance (COP) de la pompe à chaleur.

Les textes et images présentés sur cette page le sont avec l'aimable autorisation de leurs auteurs : www.climweb.com.

 

  • Vendredi 15 avril 2016

    Nouveau : Les rideaux d’air

  • Mercredi 16 décembre 2015

    Pompes à chaleur air-air Mitsubishi

  • Jeudi 7 janvier 2016

    Belle et heureuse année 2016 !

  • Jeudi 31 mars 2016

    Climatisation réversible à colonne design